Message

Qu'à cela ne tienne,

j'ai de mon coeur évacué 

Toute peur, toute anxiété

J'ai réinitialisé toute

Mon humanité


Je suis un 

Dans leur machiavélique complot

Je suis un avec l'Univers

Ils ne sont que zéro

J'ai gagné en esprit

Ils ne sont héros

Que de leur illusion


Je suis l'homo des origines

Mes os renaîtront 

Même des cendres

Je suis un avec le Cosmos

Qu'à cela ne tienne,

Pauvres succubes

Jamais ne vaincront

Vous qui vous donnez l'impression

D'une absolue puissance


Malgré toutes vos possessions

Je suis un 

Avec le Temps

Je suis l'espace infini

Mes os renaîtront 

Même des abysses

J'ai réinitialisé le verbe


Qui m'a fait chair et esprit

Je ne suis qu'un 

Avec les étoiles

Vous n'êtes des héros 

Que de votre avidité

Votre concupiscence

Qu'à cela ne tienne

Je suis l'Afrique nourricière

Je suis la Mère déshonorée

Commentaires

Anonyme a dit…
Très beau poème !
Anonyme a dit…
Magnifique

Posts les plus consultés de ce blog

Mots ternes