Mots ternes

Je suis l'ombre
Et le silence
Je suis la sueur rance
Du travail forcé

Je suis le reclus
Terre aride et sauvage
Herbe séchée
Du désert de l'oubli

Je suis le temps d'automne
Un chant monotone
Ventre infertile
Je suis le sable mouvant
Que façonne à sa guise le vent

Je suis l'arbre dépouillé
J'étais "muntu"
J'étais "kanaki"
J'étais "homo"

Au commencement
Au début du début du temps
Ma vie étais parole
J'ai perdu la parole
Je suis sans verbe

Qui pourra souffrir ma mort 
Moi qui ai toujours tord
Devant la raison du plus fort
Qui saura porter mon deuil

Je n'ai plus rien à offrir
Après la mort du père
Il y a la mort de l'enfant
Et la peine d'une mère

Qui pourra marcher dans mon exil
Où la rose se fane
Dès qu'elle est cueillie
Subir le regard vénéneux
du hasard qui croise ton destin
 
Trahison et frustration
Tapissent ton chemin
Au petit matin blême
Croassent les corbeaux

Le ciel pleure de toutes ses pluies
Au loin une alarme, une sirène 
Larmes froides et acides
Au petit matin brumeux
C'est l'hiver, le cœur hiberne

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le temps