Ouroboros
















Au plus profond de l'ombre
Au fin fond de la nuit
Dans les entrailles de la terre
L'homme est une merveille
Qui s'ignore

L'une et l'autre
Les pierres de taille
Bâtissent l'oubli
Au gré de l'inconscience

Au plus profond de l'ombre
Se couche la liberté
Et des bouts de vérité
L'une après l'autre
Les illusions s'entassent
Ouroboros
Ouroboros
Le monde se mord la queue

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le suicide

Souvenir