Articles

Affichage des articles du octobre, 2010

Contre-vox

Voici ces quelques notes faites sur les deux ouvrages intitulés « CARNET D’EXTRAITS DE CALEPINS» d’Eric DEJAEGER et «POUR ADVENIR » de Jacques GIRARD.

En effet, le premier, dans sa simplicité de langage est profondément touchant. Je me suis amusé avec son verbe, j’ai joué son jeu, je l’ai paraphrasé.

J'ai ouvert une piste personnelle, pas toujours évidente mais tout de même intéressante, qui m'a permis de marcher sur les pas de sa réflexion et poursuivre l'absurdité dans laquelle il nous engage :

« Notre lit était si étroit que nous ne pouvions dormir qu’enlacés.

Parfois, notre mauvaise humeur le rendait immense. »

Ce bonheur d’aimer et d’être aimé ; cette force attractive de l’amour tel est « notre lit… si étroit ».

Mais la pique, la pointe, le mensonge, la colère, l'inquiétude, le stress amplifiés par "le mal - vie, le mal - être" ou par la frustration, grossissait la peur de l'autre".

Ainsi naissait la peur de soi, peur du tout.

Notre lit …