Articles

Affichage des articles du décembre, 2009

Ordre

Mettre de l'ordre Dans le désordre Qui s'impose A l'existence
Ordre intangible Intransigeant Qui me sorte de l'ombre Où je sombre en ignorance
Aveuglé et miné Par le matériel à consommer                                                  Consumé par mille et un soleils artificiels

 oser Survivre au marché de l'hypocrisie Des rêves ensorcelés
Oser sur cette terre en convulsion En exil involontaire Marcher sans se perdre
Marcher le cœur à nu Insignifiant Devant le gigantisme De l'illusion de fraternité
Insignifiant dans la foule qui se hâte Dans les dédales commerciales De la cité
J'ai osé A ce qu'il me semble  Marcher sans me perdre Pour mettre de l'ordre Dans le désordre des siècles Dans la poussière de l'univers   Survivre Poursuivre le courant du temps engendré!

Rien

Tout ce silence têtu Et cette distance Je n'ai pas osé Je n'ai pas pu M'en soustraire
La vie comme un long fleuve Pollué, sans vie Tous les jours comme autant d'épreuves Aussi terrible que l'exil Chemin de tous les périls
Je ne te l'ai pas dit Le poids des mots qui m'étouffent Je n'ai rien dit Comme par pudeur
Pour ne pas casser le file Pour ne pas grossir le désespoir Je ne l'ai pas fait Engoncé dans un silence de plomb
J'ai marché dans la lâcheté Ton regard chaque jour Me le dit, et le redit Ce silence obtu Dont je ne me défait Ne pas mourir Du poids du vide
Ne pas s'en faire Des conséquences Même du trouble existentiel
Rester en détour Loin de l'amour Et de l'idée essentielle Pensée bègue Truffée d'innocence